Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Sous la première république en Alsace

La première république est une période complexe ou les bourreaux d’antan deviennent des victimes, tandis que des victimes y devenaient des bourreaux et ou la république se construisait, au jour le jour, avec la paranoïa d’un renversement de situation en faveur des royalistes et du clergé.

Les Alsaciens avaient majoritairement adhéré aux idées de la révolution. Principalement à l’abolition des privilèges mais, très croyants et influençables, les religieux destitués gardèrent leur influence sur eux.

En 1790 près de  80% des prêtres Alsaciens refusent de prêter serment à la Constitution civile du clergé, après l’appel du cardinal de Rohan, par une instruction pastorale dans laquelle, il dicte les devoirs des prêtres et ceux des fidèles alors que par ailleurs,  il s’était publiquement prononcé contre l’abolition de la monarchie. L’Église tient beaucoup à ses privilèges mais quelques prêtres prêtèrent serment avec quelques restrictions, cependant lorsque le pape se prononce  officiellement contre la constitution civile, une bonne majorité d’entre-eux se rétractent.  Ces religieux  prenaient le risque d’être expulsés plus ou moins rapidement de leur paroisse, d’être persécutés et bannis. La proximité de la frontière permit à un grand nombre de s’échapper en Allemagne ou en Suisse pour certains.

A Strasbourg et pour les villages les plus proches de la frontière, il n’était pas rare que les représentants de l’église déchus de leurs fonctions, retraversèrent le Rhin dans l’autre sens, juste le temps de célébrer une messe en cachette. Ils furent cependant activement pourchassés et condamnés à mort,  puis exécutés car il était notoire qu’ils faisaient activement de la propagande en faveur d’un retour à l’ancien système tout en apportant de précieux renseignements, à travers différents réseaux, aux armées destinées à renverser la révolution.

La hiérarchie religieuse devait être élue par le peuple mais Rohan destitué par le gouvernement, prit position en interdisant aux catholiques d’aller voter.  Les élections du peuple eurent lieu au début du  mois de mars et les votes décisifs étaient le fait d’une écrasante majorité de protestants puisque les catholiques en grande partie, ont boudés ces élections, respectant par là les consignes épiscopales.

Comme très peu de religieux catholiques locaux acceptaient de prêter serment, cela a principalement profité à des prêtres allemands, moins soumis, comme Euloge Schneider.  Ce dernier convaincu par les idées égalitaires depuis sa plus tendre enfance y voyait une opportunité à saisir pour participer à la création d’un monde meilleur. Son discours " La conformité de l’évangile avec la nouvelle constitution des français" du 10 juillet 1791 a fait l’unanimité parmi les citoyens présents. En voici un extrait: "Il fut réservé à nos temps, de renverser le colosse du despotisme, de briser les chaines de la tyrannie, de rétablir la dignité de l’homme et du citoyenEn voici un , de mettre en relief les préceptes de la raison et de l’Evangile et de vivre dans les lumières de la vérité et de la liberté. Ce n’est que maintenant  que nous pouvons nous dire chrétiens, ce n’est qu’aujourd’hui que nous commençons à devenir frères!"

En 1793, Euloge  fut nommé au tribunal criminel extraordinaire de Strasbourg comme accusateur public avec les pleins pouvoirs. Ce tribunal révolutionnaire avait été créé spécialement pour juger  les comploteurs qui recherchaient à rétablir la royauté et tout ce qui touchait en gros à la sûreté de l’état. Des mesures prises dans l’urgence car les trahisons restent dans des proportions inquiétantes dans de nombreuses régions de la république. Il promène la guillotine dans tout Strasbourg le 14 août pour susciter la crainte. Il ne prononce aucune peine capitale se contentant des autres possibilités que sa fonction lui permettait comme l’emprisonnement, la déportation.  Sans relâche, il traque les conspirateurs mais Saint-Just  en arrivant à Strasbourg change la donne et exige des têtes. Il faut dire que le contexte a changé et les prussiens ainsi que les autrichiens sont tout près. Saint-Just était arrivé à Strasbourg en compagnie de Le Bas comme envoyés de mission auprès de l’armée du Rhin car la menace, toujours d’actualité, de coalition de l’Europe monarchiste, le nécessitait. Ils y assurent la réorganisation et la démocratisation de l’armée et réquisitionnent nourriture, fourrage et habits pour déjouer une coalition qui cherchait à affamer l’armée.

Euloge soucieux  de servir la république se plie aux consignes. En Alsace, encore fortement sous l’influence des anciens réseaux de pouvoirs,  il a beaucoup à faire. Les arrestations  se multiplient; les emprisonnements et les exécutions également. 

De 1793 à 1794, la Terreur dévaste l’Alsace  en raison d’une propagande active contre le gouvernement.  Les habitants deviennent de plus en plus hostiles non-seulement aux prêtres assermentés mais également à la révolution. Euloge Schneider  devient impopulaire, on lui attribue les maux dont souffrent les Strasbourgeois.

Les Jacobins s’en étaient pris à la langue alsacienne et à la mode vestimentaire pour tenter d’enrayer les valeurs allemandes. L’allemand était la langue de l’ennemi, celle des soumis à la royauté.  La flèche de la Cathédrale de Strasbourg, échappe de peu à une destruction programmée grâce à la malice du citoyen Jean-Michel Sultzer serrurier et ami d’Euloge Schneider, qui fait la proposition qui sera finalement adoptée: de la recouvrir d’un bonnet phrygien en tôle de couleur rouge qui aurait le mérite de se voir ainsi de loin, tout en arrangeant ses affaires.

Le 20 novembre 1793, Euloge Schneider abjure l’état sacerdotal dans la cathédrale de Strasbourg devenu Temple de la Raison, il était surtout amoureux d’une native de la ville de Barr.  Le 15 décembre 1793, il est arrêté avec ses collaborateurs les plus proches.., c’était le lendemain de son mariage !

Saint-Just reproche à Euloge de trahir l’esprit républicain en affichant un faste insolent. Envoyé à Paris, il y est condamné à mort et exécuté le 1er avril 1794, un geste politique devenu nécessaire dit-on.  On ne veut pas que les royalistes se constituent en armées comme c’est déjà, principalement le cas, en Vendée et en Bretagne. Mais le fait est que c’est surtout sa critique aiguisée de certaines personnes des sections strasbourgeoises ainsi que la mise en évidence de certains aspects du comité central qui en avait été la probable cause et qui donna lieu à une efficace offensive contre lui¹.

*1-  Voir l’arrêté de la huitième section de la commune de Strasbourg relatif au bannissement d’Euloge Schneider (12 mai 1793) ainsi que la  lettre du 8 juin que Schneider oppose aux présidents des sections de Strasbourg.
 
 

A suivre…

_______________________________

Sources:

  • Wikipédia
  • L’Alsace et la grande révolutioneds Alsatia, Colmar 1939 
  • Die Neuesten religionsbegebenheiten in Frankreich (abbé J-J Kämmerer -1791)
  • Recueil des pièces authentiques servant à l’histoire de la révolution à Strasbourg, imprimeries Dannbach & Ulrich (Strasbourg 1793)
  • Notes sur la vie et les écrits d’Euloge Schneider, auteur et éditeur:  F.-C. Heitz (Strasbourg) publié en  1862

Sites Web sur la révolution en Alsace:

A lire également sur le sujet:

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 septembre 2012 par dans Histoire, et est taguée , , , , , , , , .

Catégories

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 203 autres abonnés

Member of The Internet Defense League

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 203 autres abonnés

%d bloggers like this: