Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

BAUMGÄRTNER Andreas

*** Ascendance de Carl Friedrich BAUMGARTNER***

Mon arrière-arrière grand-père paternel est le fruit de l’amour de Johannes Chrisostomus né en 1788, le 27 janvier et de Eva-Barbara née Schmitt en 1795, le 15 juin et qui avait 21 ans au moment du mariage.

Johannes Chrisostomus et Eva Barbara étaient des enfants à  l’époque ou le général Decaen, commandant des troupes Napoléoniennes, livra et gagna une bataille mémorable (pour le courage des deux camps) à l’endroit même ou ils vivaient. Cet officier précise d’ailleurs que jamais il n’avait vu auparavant l’ennemi marcher avec autant d’audace et d’intrépidité. Il ajoute aussi concernant cette bataille : « la cavalerie, malgré les ravages affreux que faisait notre artillerie dans ses rangs chargeât avec fureur nos batteries d’artillerie légère qui continuait à nourrir leur feu avec le plus grand sang-froid malgré que l’ennemi n’était plus qu’à 25 pas ! ».

Une vingtaine d’années passent et le rêve Napoléonien s’éteint et avec elle la période Française…

Johannes Chrisostomus et Eva Barbara  se marient, un mardi,  le 30 janvier1816.

C’est une famille comme il en existe beaucoup et ou le souvenir de la guerre et des privations est vivace. Il semble évident que ces moments furent narrées à la descendance.

Un an et neuf jours plus tard le couple donne naissance à un petit garçon. Andreas est le premier venu d’une fratrie qui comptabilisera 12 enfants. C’est le samedi 8 février 1817 qu’il voit le jour à Langenbrücken, la municipalité qui a vu naître ses parents. Langenbrücken, est une petite ville du district de Karlsruhe dans le Baden-Württemberg à l’époque « Großherzogtum Baden (Le Grand Duché de Bade, créé sous l’impulsion de Napoléon Bonaparte en 1806)».  En France, nous sommes sous la Seconde Restauration, Louis XVIII tente, par tous les moyens, d’apporter un peu de prospérité à son pays car les guerres Napoléoniennes ont asséchés ses ressources.

Andreas grandit dans son village connu à cette époque dans tout le pays, pour ses cures thermales d’eaux riches en sulfures fréquentées également par de nombreux alsaciens. Sa maman meurt entre 1825 & 26 et il a 9 ans quand son papa se remarie avec Christina Barbara Voegele qui lui donnera 4 demi-frères et 3 demi-soeurs .

De ses frères et sœurs beaucoup décèdent très jeunes et c’est donc une accumulation de malheurs que la famille doit affronter. Une suite d’événements pour le moins très étranges car les enfants meurent à des âges similaires.

Son parcours scolaire n’est pas des plus mauvais et participe à la réussite d’un parcours professionnel plutôt remarquable.

Il devient chef de gare et il a des responsabilités grandissantes dans le Baden-Würtemberg pour la ligne qui relie Karlsruhe à Rasttat ou son professionnalisme est vite remarqué.

Il a 27 ans le 12 septembre 1844, quand il se marie à Langenbrücken avec Klara Nonnenmacher qui lui donne 2 filles: Ida en 1845 et Barbara en 1846.  Son épouse décède le 1er Janvier 1847.  Aucune idée de la cause de ce décès et des événements qui s’en suivirent, mais il se trouve qu’il se remarie le mardi 9 novembre 1847 à Weingarten un village situé entre Karlsruhe qu’il borde, et Bruchsal, avec une jeune femme de dix ans de moins qui répond au nom de Maria-Eva Nicolaus.  C’est un mois de novembre particulièrement froid, cette année là.

Ils s’établissent à la station de chemin de fer au n° 20 dans ce qui est maintenant connu comme la Station Bruchhausen, à Ettlingenweier 76275 Ettlingen.

Révolution de 1848En 1848*, des attentats contre les trains à Ettlingen et Weinheim (Des rails sont arrachés), l’Allemagne s’embrase et c’est la guerre civile inspirée par les révolutions parisiennes. Les révolutionnaires rêvent d’unité nationale et ont des revendications semblables a ceux des Français. Parmi les sympathisants de ce soulèvement, des jeunes essayent d’échapper à la conscription et sont donc activement recherchés par les autorités qui publient leurs noms dans le « Preußischer Staatsanzeiger ». Cette pratique continua bien après la révolution puisque les Prussiens n’étaient pas très appréciés des Badois. De lourdes amendes (800 Florins) furent décrétées pour ceux qui refusaient de revenir. C’était l’équivalent du coût de 2 maisons !!!

Parmi les personnes recherchées se trouvaient deux « Baumgärtner », Jakob et Julius.., des lointains cousins semble-t-il.

Maria-Eva enfante de son premier fils, le 12 février 1861 à Ettlingenweier par un temps plutôt doux qui contraste avec ce que le mois de février apporte habituellement.

Il reçoit les prénoms de Charles 1er de Bade, (Le même Carl Friedrich que Napoléon 1er à doté du titre de Grand Duc) pour qui il portait très probablement une admiration réelle. Mais sa femme meurt deux mois plus tard.

Andreas est un homme avec beaucoup de responsabilités et aux horaires de travail peu conventionnels, qui ne peut dans ce cas, s’occuper  des enfants. De plus, le bout de chou a besoin d’une maman à temps plein. Peut-être même, est-ce sa défunte femme qui exigea qu’il se trouve une maman de substitution pour son petit adoré.., toutes les hypothèses restent exploitables.

Quoi qu’il en soit, il se remarie très rapidement dès le 8 Août de la même année avec une fille de son village Genoveda Meder dans la paroisse St-Vitus ou il fût lui même baptisé.

Il déménage avec sa famille à Kleinsteinbach. à une date imprécise et avec Genovefa, il aura encore deux garçons (un qu’il appelle Wendelin comme son frère qui naît en 1864 , un qu’il prénomme Andreas en 1869 et qui meurt l’année suivante et cinq filles dont aucune, curieusement, ne portera le prénom de la maman à Carl Friedrich ! Il s’agit de Anna en 1862,  Clara (Tiens, comme sa première épouse !) en 1865, Agnès (1867), Adelheid (1870) et de Rosina en 1873..

Le 1er juin 1876, un jeudi, naît à Muggensturm son dernier enfant, un garçon à qui il fait porter son prénom.

De son décès, je ne peux m’avancer, mais si, comme très probable, il a eu lieu  à Ettlingen avant 1888,  je ne dispose encore d’aucun acte pouvant le certifier.

!

Histoire bien plus détaillée d’ Andreas, avec les autres enfants (nés à Muggensturm) de Maria-Eva Nikolaus disponible en suivant ce lien: http://wp.me/P1OpIl-1H  dernière m-à-j, le: 09.04.2013


Je recherche des personnes connaissant son histoire ou ayant fait des recherches sur lui et sa descendance. J’ai besoin d’avoir confirmation sur différents points:

  1. Il aurait été militaire , gradé et envoyé aux states où il a participé à des combats.
  2. Il aurait été bigame: un mariage aux Etats-Unis avec peut-être une descendance
  3. De terribles révélations sur son lit de mort où pour l’occasion, il avait convoqué ses enfants

N’hésitez pas à me contacter, même dans une autre langue🙂

________________________

* A voir absolument:  Documentaire allemand sur la révolution de 1848 de la ZDF réduit à une douzaine de minutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,692 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :