Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Archives fantômes et amnésie officielle -[1]: Les procès-verbaux de la Sicherheitspolizei (SIPO) de Mulhouse

Fantomes1bCharlotte Schwab née Bihler, ma grand-mère maternelle (1897-1979), avait une vie particulièrement riche en évènements que j’essaye de mettre en évidence, sur un blog réservé à la famille et aux proches.

Un jour, pendant la seconde guerre mondiale, elle est emmenée, manu-militari, par les forces d’occupation au siège, tant redouté, de la Gestapo à Mulhouse. Un bâtiment qui correspond de nos jours, au 29 avenue Salengro et qui était alors, le 29 de la « Einsatzkommando Hermann-Cosmann Strasse ».

La « Sicherheitspolizei »,  qui l’a convoqué n’en donne pas les raisons. L’organisation plus connue sous son abréviation « SIPO » est une structure chargée de la sécurité intérieure du Reich et fait la chasse aux opposants politiques, aux juifs, aux franc-maçons etc…

La SIPO est constitué de la KRIPO (Police criminelle) et de la GESTAPO ( Police secrète d’État). Après avoir été déposée à l’accueil par les soldats, elle est emmenée dans un bureau du rez-de chaussé pour un interrogatoire en règle par des personnes habillées en civil.  Elle n’est pas interrogée dans bureaux de la GESTAPO à l’étage mais, l’interrogatoire orienté sur les activités de son mari recherché activement depuis quelques temps, n’est pas pour autant une partie de plaisir. Un interrogatoire qui prend fin avec la venue d’un plus haut gradé qui l’écoute d’abord discrètement se répéter une énième fois, puis semble prendre son parti et sermonne même ceux qui l’avaient quelques peu malmenée.

Qu’a t-elle pu leur dire pour les convaincre au point de la laisser repartir ?

C’est le procès-verbal de cet interrogatoire, que je convoite pour avoir la juste chronologie des évènements, des dates et des faits précis pour éclairer les questions restées en suspend.

Vers le 20 novembre 1944, des chars de la première division blindée mais également, le chef des FFI, le commandant Daniel (Paul DUNGLER) ont pour objectif de foncer vers la GESTAPO pour se saisir des archives avant qu’elles ne soient détruites. Ces archives qui étaient très convoitées par des autorités locales et un bon nombre de personnes influentes, ont été évacuées dans la foulée sur Nancy pour éviter que des documents compromettants s’égarent.

L’eau a coulé sous les ponts, sommes en 2013 et lorsque l’on questionne les archives municipales ou les départementales, pour en savoir un peu plus; pour tenter d’avoir un interlocuteur qui puisse, sinon répondre à la simple question ou sont ces documents actuellement,  au moins faire suivre nos sollicitations vers des personnes plus renseignées. Nous y trouvons à la place, un jeu de ping-pong entre administrations agrémentée de quelques échanges en langue de bois !

Sommes nous là, devant un cas de rétention d’information?  La question est-elle si embarrassante?

Si il y a effectivement une incommunicabilité, il suffirait à l’administration de l’invoquer et de donner la procédure à suivre pour faire une demande de dérogation qui n’aurait peu de chances d’aboutir en invoquant une des  raisons  balancées, comme un « jocker »: support trop fragile, secret-défense et archives militaires. Au lieu de cela, c’est un mur de silence qui ne permet même pas d’avoir un document écrit permettant un juste classement de la nature officielle de ces documents que l’on peut supposer effectivement sensibles.

Sur un forum, j’ai pu lire à ce sujet que ces archives seraient encore entreposées dans les souterrains de la DGSE à Paris et n’auraient pas été exploitées.., mais cela reste des rumeurs tant que des communications officielles ne les valident.

Les administrations ne répondent pas mais une recherche sur le web apporte un élément publié dans le Journal Officiel, Sénat du 27/11/1986 – page 1655:

« –Devant l’émotion soulevée par les déclarations récentes concernant les archives allemandes détenues au fort de Noisy par la direction générale de la sécurité extérieure, le ministre de la défense a décidé leur transfert au service historique de l’armée de terre, où elles seront traitées selon la législation concernant les archives. La loi ne permettant pas encore une libre consultation de ces documents, le ministre de la défense a demandé à la Commission nationale consultative de la Résistance de bien vouloir émettre des propositions concernant les modalités selon lesquelles elle estime que ces archives pourraient être consultées, au cas par cas, lorsque la défense de personnes gravement mises en cause le justifierait.« 

4 commentaires sur “Archives fantômes et amnésie officielle -[1]: Les procès-verbaux de la Sicherheitspolizei (SIPO) de Mulhouse

  1. wurtzele1
    11 avril 2013

    Il est nullement question ici d’accabler les braves personnes de ces administrations qui m’ont répondu par mail ou oralement. Je positionne un constat personnel avec les questionnements qui m’apparaissent légitimes.

    J'aime

  2. Pierre Lagacé
    18 avril 2013

    J’aime bien la petite histoire cachée par la Grande Histoire.
    J’ai bien fait de continuer à vous lire.
    J’imagine la terreur que votre grand-mère a dû vivre lors de cet interrogatoire.

    J'aime

  3. wurtzele1
    18 avril 2013

    Merci, j’aime également bien suivre vos billets🙂 Elle était inquiète pendant le trajet puisque les militaires n’ont pas donné d’informations sur la destination. De mémoire, elle n’a récolté que des baffes. Elle était outrée et en colère puisqu’elle ne s’occupait absolument pas de politique. Elle ne s’exprimait qu’en allemand ou en alsacien étant née dans une région annexée (ce qui a probablement pesé dans la décision de la laisser repartir aussi rapidement).

    J'aime

  4. Pingback: M comme Malgré-Nous | arbogastearbogast

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,692 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :