Elsasser Wurtzle

Généalogie & chronique familiale

Des aïeux et des sectes; Alsace terre de croyances [1]: Les Rose-Croix

strasburg1693Les sectes est un sujet qui me tient à cœur et me passionne.  Quelles soient religieuses ou philosophiques, l’ Alsace est le creuset de certaines d’entres-elles et pour d’autres elle reste une terre d’accueil privilégiée. Comme nous avons tous, statistiquement un pendu et un roi dans notre arbre, il reste probable que nous ayons également des membres de sectes !

On pense évidemment aux 200 dernières années où une explosion de petits groupuscules captent l’attention des milieux intellectuels principalement dans les grandes villes,  mais il y en a de bien plus anciennes liées à des pratiques superstitieuses, des religions oubliées voire rattachées à un milieu corporatif.

Le hic, c’est qu’il n’est pas coton de les retrouver puisque le temps en efface les traces et que le plus souvent, la famille ne s’en vante pas. C’est un sujet polémique et risqué propice à la langue de bois surtout en ce qui concerne l’histoire récente .

Je me garde à cet effet et pour un billet ultérieur, le cas passionnant d’un lointain cousin rattaché à la famille Bihler, dont on peut légitimement penser qu’il était membre d’une des toutes premières loges militaires non-répertoriées dont on ne retrouve aucune trace comme par exemple l’indémontrable loge itinérante du Régiment de Dillon qui a fait couler beaucoup d’encre dans les milieux spécialisés et qui est considéré comme un mythe.  Avec le problème des loges régulières (patentées) se retrouve celui, toujours possible, de loges sauvages (non patentées) qui de fait, restent plus facilement les oubliées de l’histoire. J’ai retrouvé une historiette amusante concernant cet homme, presque par hasard, dans un ouvrage¹  à la bibliothèque municipale. Il y est stipulé que ce dernier a été rappelé à l’ordre par un tribunal pour pratique superstitieuse alors qu’il était déjà retraité de l’armé. Une pratique superstitieuse qui ressemble de près à celle plus évoluée, plusieurs décennies plus tard, d’un pseudo théurge/thaumaturge bien connu des milieux ésotériques: Martinez de Pasqually.  Il me faut encore exploiter plus en détails les pistes que m’ouvrent cette trouvaille avant de vous présenter un résumé correct.  Un déplacement  dans plusieurs archives  s’impose. C’est principalement à cette anecdote que je dois cette idée de nouvelle rubrique.

C’est la situation particulière de l’Alsace en tant que  carrefour de l’ Europe, qui lui vaut toutes ces richesses culturelles et cultuelles via un réseau fluvial débordant d’activités depuis des temps reculés.  Le mot secte par le passé était assumé et n’avait pas encore cette connotation négative dont plus aucun groupe ne veut être affublé.

Les sectes sont nombreuses, diversifiées, quelques fois influentes et certaines traversent le temps en gagnant, dans le meilleur des cas de bien douteuses lettres de noblesses. La rose-croix est de celles-là.

Ses origines se perdent volontiers dans des mythes de prestigieuses structures orientales, quand elles ne sont pas attribuées à de non-moins mythiques continents.  Ainsi certaines sectes actuelles y voient l’oeuvre de pharaons via des écoles de mystères et entretiennent un rapport à l’histoire assez douteux en tentant un tricot de filiation entre des confréries, des dates et des lieux totalement inconciliables à la vue d’un contenu foncièrement différent voire même totalement incompatible, d’un groupe à l’autre.  En définitive, ils partagent le plus souvent qu’ un vocable commun, celui de rose-croix, où chacun y range ses fantasmes. Anachronismes et arrangements partisans fleurissent dans les mots de leurs promoteurs.

L’Alsace comme lieu de naissance de la secte, est une thèse développée par plusieurs spécialistes de l’histoire des sociétés initiatiques. Généralement, il est admit que l’on ne parle clairement de la rose-croix que depuis un événement littéraire particulier que l’on doit à Johannes Valentinus Andreä (1586-1654) auteur de la très connue "Fama fraternitatis" publiée en 1614  (il existe plusieurs allusions à des dates différentes, 1614 étant l’officielle). Cet Andreä  a séjourné en 1607 à Strasbourg ou il a côtoyé  un autre allemand, Matthias Bernegger, très au fait de questions philosophiques et spirituelles.  En 1615, parait "confessio Fraternitatis"  et en 1616 à Strasbourg, il y publie son troisième manifeste "rosicrucien" qu’il déclare avoir écrit à l’age de 15 ans:   Chymische Hochzeit Christiani Rosencreutz .

Le milieu intellectuel alsacien d’alors, pour briller,  était féru de mystique rhénane et d’alchimie. Un regain d’intérêt en cette période pour Johannes Tauler se constate. Tauler qui en son temps était un populaire disciple de maître Eckart et  instruit de l’existence d’une secte, celle co-fondée par un riche négociant strasbourgeois et banquier des papes d’Avignon, Rulmann Merswin. Une secte d’ascètes présentant de  nombreuses similitudes avec l’oeuvre de Valentinus Andreä qui plaident énormément en faveur de cette hypothèse de récupération.

Cette secte,  dont parmi les membres fondateurs on retrouve un groupe de chevaliers de l’ordre de Saint Jean, devient une communauté chrétienne d’ascètes laïcs (oui-oui) qui se réunissaient au lieu dit "l’île verte", sous l’appellation "Gottesfreund im Oberland" (les amis de dieu du haut-pays ), posait les bases de concepts mystiques que l’on retrouve encore dans les mouvements "new-age" actuels, comme par exemple la notion de maître intérieur inspirée d’une interprétation idéalisée de "l’Oberland".  Les "Gottesfreund" a probablement été parmi les plus illustres précurseurs de la réforme avec de talentueux orateurs comme précisément Tauler.

Andreä, en ce qui concerne ses écrits "rosicruciens", avoua à la fin de sa vie avoir été une plaisanterie de potache, sans pour autant s’étendre sur les sources de son inspiration. Une affirmation, bien évidemment soit excusée voire récusée, soit  détournée sémantiquement par les sectes actuelles qui sans cette référence auraient bien du mal à justifier leur légitimité.  Lazarus Zetzner, l’imprimeur Strasbourgeois de la Fama Fraternitatis a été récupéré par quelques unes de ces dernières dans une construction bien fragile destinée à créer une antériorité rosicrucienne  dans des exercices de funambules  en abusant de  synecdoques.

Le mythe de la Rose-Croix est né d’un canular, de l’aveu même de son créateur, mais de siècle en siècle continue de séduire un nombre croissant de personnes  au point de devenir un best-seller (et une manne financière) qui sera inséré  dans de nombreux systèmes philosophiques. Il faut dire qu’en vantant une connaissance presque totale et des pouvoirs qui feraient de l’homme un être exceptionnel à de quoi flatter et cultiver l’ego de ses nombreux défenseurs qui ne manquent pas d’arguments pour continuer à faire vivre leur rêve en se dédouanant des faits en leur défaveur et qui en fait un système de croyances..,  semblable aux autres.

Pour quelques rares,  mais non moins importantes sociétés "initiatiques" intellectuellement plus exigeantes, tous ces mythes deviennent principalement symboliques et allégoriques.

Que ce soit , pour la secte des "amis de dieu" ou pour celle de la rose-croix , la plus grande partie des spécialistes actuels ont également de complaisantes affinités.., il est toujours légitime de se poser la question de l’objectivité.

L’ouvrage, en ce qui concerne la Rose-Croix le plus neutre que j’ai pu lire a été publié par Roland Edighoffer, sous le titre "Les Roses-Croix" dans la collection "Que sais-je?" (n° 1982),  Presses universitaires de France.

_______________________

  1. Pour les proches, je tiens à disposition ce récit (dont je me souviens qu’il avait été évoqué à ma grand-mère  par un monsieur Keller lié à la famille et qui était féru d’histoire) dans l’onglet " En cours" de l’espace privé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 159 followers

Member of The Internet Defense League

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 159 followers

%d bloggers like this: