Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Artolsheim -1902: mais qui est donc l’assassin?

Bloch

Nous sommes en novembre 1902 à Artolsheim dans l’arrondissement de Selestat. Cela fait plus de trois décennies que l’Alsace est rattachée au Reichsland et au moins trois ans  que mes arrières-grands-parents, la famille Bihler ont emménagés en ce lieu où ils tiennent un restaurant et une petite boucherie qui faisait également de l’ambulant pour desservir les communes mitoyennes. C’est donc une actualité mouvementée et un sujet de conversation récurant, que les faits que je vais tenter de reconstituer, ont été vécus par la population de cette localité bordant le Rhin. Une information relayée par une grande diversité de journaux, comme vous pouvez en avoir un minuscule aperçu dans les sources que je cite.

-Âmes sensibles, abstenez-vous de lire la suite!

Deux gardes-chasses ayant chacun la charge d’un district, Voegele et Bloch commencent régulièrement leur ronde ensemble.  Comme d’habitude, ce samedi, le 22e jour du mois,  ils échangent des politesses et quelques informations professionnelles.  Bloch, est le plus craint des deux, il est d’une inflexibilité légendaire. Dans un pays où le braconnage est enseigné au berceau et améliore l’ordinaire de beaucoup, la fonction ne suscite pas particulièrement des élans de sympathie.   Les voilà en dehors du village, à proximité de la chapelle à la croix, un lieu historique connu depuis le moyen-âge où s’élevait par le passé une source d’eau réputée. C’est là qu’ils nourrissent les faisans en leur jetant des grains.  Puis, ils se séparent pour entreprendre leur tournée respective et Bloch s’engage dans la forêt.

Dans le village, il est 17h00 au clocher, les gens vaquent à leurs occupations habituelles, quand soudain ils sont interrompus par le son de cinq coups de feu.  Des paysans, s’empressent à se diriger  dans la direction d’où venaient les sons et ne tardèrent pas à trouver le corps de Bloch à la lisière de la forêt. Il était étendu sur un manteau blanc neigeux que la nature venait fraîchement de déposer et qui accentuait encore l’effet dramatique. Une vision insoutenable: il était là, allongé dans une mare de sang avec la face contre terre qui écrasait son bras droit,  la tête éclatée  avec des lambeaux de chair  éparpillés. Son cerveau semblait vouloir s’évader de l’arrière de sa boîte crânienne!

Le parquet de Marckolsheim, averti par le maire d’Artolsheim en personne, se déplace avec les gendarmes et une enquête pour homicide est ouverte. Cela avait tout l’air d’une vengeance et chaque villageois avait en tête un coupable idéal parmi de virtuels candidats qui pouvaient se compter sur les doigts d’une main. Le monde rural est petit, mais les langues ne se délient pas facilement. Sur l’acte de décès l’on remarquera que c’est l’ « Amtsgericht » qui fait la déclaration.  C’était le tribunal de district, un tribunal de première instance de compétence générale.

Les gendarmes de Richtolsheim qui ont découvert le corps, ont pu constater que c’est une arme a feu qui est à l’origine du décès. Autour du défunt: un chapeau, une canne et un revolver. Dans le rapport d’enquête, les gendarmes tentent de reconstituer les événements. Bloch reçu le premier coup de feu alors qu’il ne s’y attendait pas. Le côté gauche , puis le bras est touché. Bloch, c’est encore efforcé de marcher une trentaine de pas, tout en s’efforçant avec le bras valide de dégainer son revolver. Il a tenté de riposter, mais ses forces l’abandonnant, il tombe à genoux.

Le meurtrier, voulant  se débarrasser de lui définitivement,  se rapproche et à bout portant lui assène le coup de grâce par les narines.

Le garde-chasse & tisserand Sebastian Bloch (phonétiquement « Blorr ») avait 41 ans laissant une veuve, Josephine née Eck, et cinq enfants dans le besoin. Une famille qui, en temps normal,  avait déjà du mal à joindre les deux bouts!

Il était né le 15 janvier 1861, à environ trois kilomètres de là, à Boesenbiesen, d’un père qui tirait ses racines dans le Baden-Württemberg  à Rust. On lui prêtait comme qualités principales la franchise et le courage. Connu comme le loup blanc, il était également le plus ardent défenseur  de l’opposition (ce qui mathématiquement,  augmentait le nombre de ses ennemis potentiels).    C’est par une société de Selestat, qu’il fut embauché comme garde-chasse . Des employeurs qui ne tarissaient pas d’éloges, sur son professionnalisme et ses résultats encourageants.

Une ombre à ce beau tableau est qu’ il avait été condamné pour des méfaits dans une affaire pour laquelle il prétendait avoir agit pour sa protection dans une histoire non-élucidée ou ses assaillants furent rapidement relâchés. Il ajoutait, à qui voulait l’entendre, qu’il n’avait pas encore dit son dernier mot et qu’il fallait s’attendre à un rebondissement surprenant. Il dénonçait également deux personnes pour un vol important, malgré les menaces à son encontre.

Une autre affaire qu’il avait dénoncé à la dernière assemblée électorale, c’est l’incendie d’un village voisin¹ dont les détails lui valurent une augmentation encore plus considérable d’ennemis potentiels que la presse ne manquait pas de souligner.

Voilà, je ne sais rien de plus sur cet événement  qu’un détour aux AD67 permettrait de mettre en avant des éléments supplémentaires. Je suis preneur de tous commentaires et informations.

Histoire à suivre?

¹Le village de Mussig a subit un terrible incendie le 3 mai 1891, je suppose que c’est à ce  triste  événement qu’il fait référence.., sans certitude…

Sources:

  • Express, du 25.11.1902
  • L’Est Républicain,  du 28.11.1902
  • Mülhauser Arbeiterfreund, du 29.11.1902
  • Le XIXe siècle, du 29.11.1902
  • Etat-Civil d’Artolsheim, registre des décès pour l’année 1902, acte n°19
  • AD67-Adeloch Etat-Civil d’ Artolsheim, registre des unions de 1889, 4E11/13, acte n°2, vue 3/19
  • AD67-Adeloch Etat-Civil de Boesenbiesen, registre des naissances de 1861, 4E53/2, acte n°2, vue 2/7
  • Alice HEIM

5 commentaires sur “Artolsheim -1902: mais qui est donc l’assassin?

  1. jmg013
    8 mars 2015

    Excellente relation des faits, bien mise en scène ! On n’attend plus que vous démasquiez le coupable🙂

    J'aime

    • wurtzele1
      8 mars 2015

      Merci. Je n’ai pas encore trouvé de procès aux assises concernant ce meurtre. Dans la presse l’année 1902 est clôturée sans qu’ un rebondissement sur cette affaire y soit mentionné.

      J'aime

  2. Un bel article qu’on aurait envie de voir se prolonger dans une enquête.
    Les illustrations sont magnifiques.

    J'aime

    • wurtzele1
      8 mars 2015

      Merci, j’y songerai quand j’aurais la possibilité de me déplacer aux AD67

      J'aime

  3. Annick H.
    8 mars 2015

    Un « Who-done-it », comme c’est excitant! Voila aussi une tres belle mise en place de ce que vous savez deja. J’espere que vous decouvrirez la suite bientot et la partagerez avec nous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,692 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :