Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Les ERNST de Feldkirch

Ernst-2

Hélène Ernst, mon sosa 37, est la toute première à porter ce patronyme dans mon arbre. Cinq générations me séparent d’elle qui est aussi la maman de Jean Baptiste Meyer pour lequel un billet existe déjà sur ce blog. A partir d’elle, je ne remonte que 10 générations pour arriver à un Hans Ernst dont j’ignore tout. Une constatation s’impose aucun des porteurs de ce patronyme dans cette liste était capable de s’exprimer en français, ce qui était par ailleurs le cas de la grande majorité des alsaciens.

On peut extrapoler sans grand risque de se tromper, qu’entre le XIe siècle et le XIIe siècle, dans la période où il était obligatoire dans l’empire allemand de se doter d’un patronyme, que le premier porteur de ce nom ait choisi le prénom de son papa. En effet, ce nom de famille germanique se traduit en français par Ernest et signifie sérieux.

Hélène Ernst 1798-18?? [sosa 37],  se marie avec le tailleur d’habits André Meyer et vivent dans le lieu où ils sont nés: à Feldkirch. j’ai relevé quatre enfants issus de ce couple, dont Jean-Baptiste Meyer.

|

Remy ERNST 1759-1832 [sosa  74], laboureur marié à Wattwiller le 4 juillet 1797 avec Hélène Retsch.

|

Stephanus Richardis ERNST 1710-1788 [sosa 148], tient une auberge à Feldkirch et est également agriculteur. Il épouse mon sosa 149, Anna Maria Kempf, une autochtone le 28 août 1758.  Elle lui donne deux enfants. Il était précédemment marié  en 1735 à Catherine BRUNTZ  qui décède en février 1758. De Catherine, il a six enfants dont une Catherine qui meurt la même année que sa maman.

|

Franciscus ERNST 1672-1723, [sosa 296], se marie a Magdalena SCHOTT  originaire de Wittelsheim, le 26 avril 1701 à Feldkirch. Elle lui donne six enfants.

|

Joannes Remigius ERNST 1647-???? [sosa 592],  est une sorte de magistrat, il épouse Anna Holder originaire de Merxheim le 29 janvier 1669 et elle lui donne huit enfants .

|

Andreas ERNST 1592-1674 [sosa 1184],  Un laboureur originaire d’Eguisheim où il était prévôt, il épouse en première noces Maria Gössler qui décède à Feldkirch en 1631. Sa seconde femme est Margaretha Moyses native d’Ungersheim qu’il épouse entre 1631 & 1640. Une anecdote historique pourrait éventuellement être à l’origine du nom de famille de cette Margaretha. L’état des documents consultés  attribue  à ce couple,  cinq enfants et sera le point de départ, le tronc commun de la lignée Feldkirchoise de ce patronyme.  De nombreux prêtres auraient pour ancêtres ce couple.

|

Andreas ERNST ±1570-15?? [sosa 2368], Prévot d’Eguisheim, village où il se marie en 1589 avec Christina Ger veuve de Michel Holder, le prévôt de Feldkirch.   Un poste convoité et obtenu, mais les archives restent muettes sur la date. Cette famille laissera également, la trace de cinq enfants .

|

Martinus ERNST ????-1619 [sosa 9472],  Natif de Ste Croix en Plaine, il épouse à Eguisheim  Margaretha KREBS , dont deux enfants sont connus. Il est également l’époux de Anna Bapst native d’Ungersheim et qui décède à Sainte-Croix en Plaine.

|

Johannes ERNST 1520-1590 [sosa 18 944], né à Sainte-Croix-en-Plaine,il y épouse Walgurge KRAETT vers 1545.

|

Johannes ERNST ????-???? [sosa 37 888],

dont je suis un descendant à la 15e génération.

Les difficultés pour cette généalogie commencent réellement avec mon sosa 1184, Andreas Ernst, l’époux de Margaretha Moyses.  Le problème étant de retrouver ses parents,  un mystère finalement résolu par Jeanne Sauvageot qui s’est appuyée, pour cela, sur  les fonds notariaux & sur les travaux de l’abbé L. Kammerer. Les débiteurs d’Appoline, une des filles d’André, qui habitent Eguisheim , lui feront parcourir les registres paroissiaux de ce lieu et ainsi percer le mystère de l’ascendance des Ernst de Feldkirch.

5 commentaires sur “Les ERNST de Feldkirch

  1. wurtzele1
    17 septembre 2015

    Oups, j’ai programmé le mauvais billet (pas achevé). Zut!

    J'aime

  2. jmg013
    17 septembre 2015

    Tout à fait intéressant quand même🙂 Un beau travail généalogique.

    Aimé par 1 personne

  3. chachashire
    18 septembre 2015

    Il est rare qu’on puisse remonter aussi loin en France où la révolution a aboli les « états civils » paroissiaux en les brulant.

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      19 septembre 2015

      Pour l’Alsace, je n’ai pas connaissance de registres de catholicité brûlés par les révolutionnaires. Il y en a peut-être, mais en règle générale, il s’agit plutôt des ravages de la guerre de trente ans, de 1870 et des 2 WW. Il y a aussi, comme dans le Val de Villé, des registres jetés par les curés (bouffées par des rats, moisis etc).

      J’ai plusieurs branches qui remontent aussi loin, voir plus. Malheureusement pas les 2 principales, en ligne directe s’arrêtent rapidement.

      Aimé par 1 personne

      • chachashire
        19 septembre 2015

        DIffèrentes causes arrivant aux mèmes résultats : ???

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 septembre 2015 par dans Ma généalogie, Patronymes, et est taguée , , , , , , , , , , , , , .

Catégories

Stats du Site

  • 102,694 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :