Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Sur les traces d’Eugen BAUMGÄRTNER °1864

baumgartneramerica-pixlr

La Gascogne 1887

Par un précédent billet intitulé « Baumgärtner, le rêve américain« , j’ai évoqué un souvenir familial, une épine généalogique puisque j’ignore totalement qui sont les membres de la famille que mon grand-père a bien pu saluer aux États-Unis.

J’ai également évoqué dans d’autres billets plus anciens, mon arrière-arrière-grand-père Andreas et son frère Wendelin qui également ont passé un moment aux States. C’est un peu de ce dernier et en particulier d’un de ses fils, que ce billet va traiter. En effet, dans le but de glaner un maximum de pièces pour tenter de reconstituer le puzzle familial, je me mets en quête de la descendance de ces deux hommes pour lesquels je sais qu’il existe des photographies que j’ai pu voir étant enfant.

Wendelin Baumgaertner ,natif de Langenbrücken dans le Baden-Württemberg,  est de trois ans plus jeune que son frère Andreas. Il se marie, une première fois en 1844 avec Katharina FRANK. Ils donnent naissance à:  Johan Baptist ( 1844-1844); Joseph en 1849,  Maria Magdalena (1854-1854).  Après le décès de sa femme en 1856, il épouse un an plus tard sa sœur Maria Anna qui, elle décède au bout de quatre ans  en lui ayant donné d’autres enfants: Maria Magdalena (1858-1858),  Maria Catharina (1859-1943).

A l’âge de 44 ans, tout comme son frère Andreas, il fera  un troisième mariage. Une union célébrée le 5 janvier 1864 à Muggensturm avec une fille de 23 ans,native de  Rohrbach (Eppingen): Clara Auer. La même année, un bébé naît   le 9 décembre 1864. Il s’agit d’un petit garçon qu’ils prénomment Eugen. Ils auront encore d’autres enfants, mais c’est cet Eugène, cheminot de métier qui embarque en 1887 à bord  du paquebot « la Gascogne », un quatre mats,  affrété par la CGT dont le port de départ se situait au Havre. Non, il ne s’agit pas la Confédération Générale du Travail, mais  de la Compagnie Générale Transatlantique. Ce bateau a été inauguré, tout comme la statue de la liberté, une année auparavant.

Je ne sais absolument rien de son histoire, si ce n’est qu’il comptait développer une activité agricole.  Qu’a t-il bien pu devenir?

 

 

 

7 commentaires sur “Sur les traces d’Eugen BAUMGÄRTNER °1864

  1. jmg013
    9 janvier 2016

    Belle recherche ! D’autant plus qu’une partie a dû se faire à l’étranger.

    Aimé par 1 personne

  2. Annick H.
    9 janvier 2016

    Avez-vous chercher du cote du Texas? Fredericksburg a l’Ouest de la Capital d’Austin a une large et fameuse communaute allemande qui a vu le jour avant 1850. Les gens y parlent encore une sorte de dialecte allemand, meme des jeunes qui s’en servent pour se moquer des nombreux touristes qui visitent la region. Ils ne ne se rendent pas compte que certaines personnes, comme moi, peuvent les comprendre. Cette region est tres belle et moins aride que d’autres parties du Texas et il y a de nombreuses raisons pour visiter cette region; entre autres le ranch et la maison ou est ne LBJ (President Lyndon B. Johnson) et le musee du Marechal de la Flotte Chester Nimitz. Peut-etre votre ancetre s’est-il laisse tente par notre bel etat?

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      9 janvier 2016

      Merci pour ce commentaire. Euh non, je n’ai pas fait de recherches et je ne saurais même pas par où commencer!

      Mon grand-père a bien visité le Texas, a été à Castroville où il s’est fait des amis. Cependant, il me semble que ce n’était pas là où se trouvait la famille. Comme il était resté assez longtemps au moins deux mois, si pas plus, il a traversé de nombreux Etats et j’étais gosse. Arrivé par l’aéroport de New-York, je ne me souviens que de l’évocation de la Louisiane, le Grand-Canyon et le Texas.

      J'aime

      • Annick H.
        10 janvier 2016

        Ca se raproche! Castroville est un vieux « settlement » francais un peu a l’ouest de San Antonio a environ une heure et demi de route de Fredericksburg, dans le « Hill Country ». Bien sur avec nos routes d’aujourd’hui! mais tout de meme, ce n’est pas loin quand on considere qu’on peut mettre une fois et demie la France dans l’etat du Texas.

        Aimé par 1 personne

  3. MARIE
    2 février 2016

    Je suis admirative des efforts que certaines personnes font pour connaitre leur histoire. De plus, c’est très bien raconté, on a envie de savoir…

    J'aime

  4. alsaciae
    7 février 2016

    bonjour,
    C’est passionnant comme recherche. j’ai déjà été confronté à ce genre de problème. En tapant genealogy à côté du nom, ou genealogy, ville de naissance et nom, j’ai pu échanger des données avec des lointains cousins américains à la recherche d’infos en Europe. En tapant cemetary ville nom, on peut aussi trouver des infos.
    bonne journée

    J'aime

    • wurtzele1
      7 février 2016

      Merci pour ces informations qui serviront probablement à d’autres visiteurs du blog. Pour ma part, cela n’a rien donné d’assez précis et pourtant j’essaye tous les ans de ratisser large les données du Web. Bonsoir🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,694 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :