Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Les PAULUS de Dambach-la-Ville

dambach-la-ville2

La porte de Blienschwiller

M-à-j le 30 avril 2016

Deux branches n’emmènent vers ce nom de famille. Cinq générations me séparent de Maria Barbara, la première dans mon arbre à porter le patronyme PAULUS. Il s’agît-là d’une forme latinisée du nom de baptême Paul, popularisé par l’apôtre du même nom dont la signification serait « petit ».

Maria Barbara PAULUS 1800-1864 [sosa 53] Native de Triembach-au-Val où elle s’unit, en 1830 avec Mathieu FREYMUTH, un natif de Bernardswiller. A cette union, n’est présent que sa maman, le papa étant décédé depuis 1813. C’est un grand gaillard, fort et audacieux qui ira jusqu’à exercer le métier de schlitteur pour pouvoir ramener plus d’argent à une période particulièrement tourmentée. Si je dispose de plusieurs anecdotes sur son mari, je ne sais d’elle simplement qu’elle a réussie à le dissuader de continuer de pratiquer cette dangereuse activité après un accident gravissime survenu à un autre schlitteur.  En effet, d’après la mémoire familiale, elle était l’amie de la femme de cette homme qui est mort rapidement. Ils vivaient alors dans la commune Erlenbach et je n’ai aucune idée si ce métier était exercé sur le ban communal où dans sa périphérie.    Sept enfants naîtront de ce couple.

|

Sebastien PAULUS 1764-1813 [sosa 106],  natif de Triembach-au-Val, il s’est marié en 1788 à Saint Pierre Bois avec Madeleine MEYER.  Vigneron, Membre du conseil municipal, soit il maîtrise l’emploi de la langue française, soit il s’est trouvé un bon interprète. Il devient maire de Triembach-au-Val. J’ai pu trouver 7 enfants à ce couple

|

François Mathias PAULUS 1798-1883 [sosa 212] Vigneron natif de Dambach-la-Ville. il épouse en 1748 à Triembach-au-Val, Anne Marie BEHE de Triembach-au-Val, qui lui donne sept enfants.

|

Mathias PAULUS 1702 1760 [sosa 424] vers il épouse vers 1715   Anna-Maria ZAEPFEL avec qui il aura huit  enfants.   ….source perdue à confirmer.. de même pour  les ascendants de Mathias 

|

Ascendants directs à vérifier, le reste suit son cours…

Mathias PAULUS 1675 1710 [sosa 848] Marié le 24 novembre 1695 à Salome FREYERMUTH. Six enfants naissent de cette famille.

|

 Clauß PAULUS 1639 -1??? [sosa 1696] Un charron natif de Dambach-la-Ville, marié dans ce même lieu, le 9 février 1665 à Anne RUHLMANN,  Il se remarie seulement deux mois après le décès de son épouse, toujours à Dambach, le 24 avril 1671  avec Maria KRUMP, qui comme sa précédente femme, était aussi native de ce lieu.

|

Hans PAULUS 1580-1665 [sosa 3392],  Farinier et boulanger de Dambach-la-Ville, il s’y marie, le 12 juillet 1615 avec Marie GÖTTELMANN qui après lui avoir donné 10 enfants, meurt le 20 avril 1636.  Il se remarie  après une période de veuvage de seulement 50 jours , soit 1 mois et 19 jours plus tard avec une jeune de 25 ans, Maria BURRUS (mon sosa 3393), qui lui donnera encore neuf enfants de plus.

|

Paul PAULUS ????†19.11.1624 [sosa 6784] il épouse à une date inconnue une Maria dont le patronyme ne nous est pas parvenu et qui est mon sosa 6785. Elle décède le 3 mai 1597 sur son acte de décès est simplement précisé « Den 3 Maÿ Starb Maria Paulus Paul frau ». De ce couple on retrouve les registres de catholicité 3 enfants.  Il se remarie 23 novembre 1598 avec Anna HAMMER avec qui il aura encore 4 enfants. Il habitait une maison située dans le quartier de Leubühl (sud ouest) dont il était le propriétaire.  

|

Sebastian PAULUS1533 †1567..1576 [sosa 13 568]   il épouse Aurelie (dont on ne connait pas le patronyme) à une date indéterminée. On sait beaucoup de choses sur lui. Il fait partie des bourgeois armés dans la liste de 1558 où il est le N°56 et est précisé qu’il possède une arquebuse  (source Bull du CGA N°90). En 1561, on le retrouve payer le cens pour le vin au scolasticat du Grand Chapitre de Strasbourg. Il donne un demi aime de vin provenant d’un demi acre de vignes situé au lieu dit « Bühelweg ». Il achète avec son épouse en 1565 un demi acre de vigne à Dambach au lieu dit Bonloch.  ils achètent le 10 Février 1567 1 acre de près au lieu dit « Hasengrub ». Le 30 mai 1577, la Veuve de Sébastien et ses héritiers acquièrent 1/4 de bois de châtaigners au lieu dit « Hasenthal ». Dans une transaction du 25 avril 1576 pour des terres mitoyennes, Aurelie  son épouse est déjà veuve . Le 6 juin 1567 Sebastien assiste sa belle sœur Marguerite épouse de Simon PAULUS dans la vente d’un acker de forêt près de Dambach. Sebastien est donc décédé entre le 6 juin 1567  ou on le retrouve cité comme Maître de l’ Hôpital de Dambach La Ville et le 25 avril 1576. Dans un acte de 1591 , Simon PAULUS est cité comme enfant d’Aurélie Vve de KEMPTER, à cette époque il est donc encore mineur, la mort de son père Sébastien est certainement plus proche de 1576 que de 1567. Ces actes ont été relevés aux archives départementales du Bas Rhin par Mr Bulow généalogiste à Strasbourg et traduits par Mme Beck-Hartweg de Dambach, elle même descendante de Sébastien PAULUS et se retrouve sur l’arbre de Jacques CERINI (calama sur Généanet). 

 

Par cette branche, je suis un descendant à la 13e génération de ce Sébastien pour lequel il existe  autant de matière. Pour la seconde, il me faut 7 générations pour tomber sur un Paulus et Sebastien devient alors un descendant à la 14e génération. Le couple Joseph Freymuth et Caroline Dollé est le tronc commun où se divisent ces deux branches. La première passant par Joseph, la seconde par Caroline.

Si le nom des parents de Sébastien reste un mystère, on lui a quand même trouvé un frère se prénommant Simon et qui se trouve être le N°15 sur la liste des bourgeois armés en 1558 dans la bailliage du Bernstein où apparaît Sébastien. Ce Simon possède une armure et une pique ( 6 mètres, arme des paysans révoltés pendant la guerre des paysans 1525). Il est Bourgeois à Dambach en 1561 et paye en cette même année le cens du denier, dû annuellement à la Saint Martin au scolasticat de Dambach. Simon donne pour l’année 3,5 schillings, pour sa maison avec une grange à Dambach située au ruisseau à côté de la cour domaniale (aujourd’hui une école dans la rue du Génèral De Gaulle) et de l’autre côté son bien. Dans un acte de vente daté d’août 1571 il est qualifié de Bourgeois de Rodern 67 ou Roderen 68 ( nous pensons qu’il s’ agit de Rodern au sud de Sélestat ). Le 26 octobre 1580 il est bourgeois de Sélestat, il vend une dernière propriété à Dambach La Ville (vente d’un bois de 2 âcres ). Les biens vendus proviennent peut-être de son épouse. Les informations le concernant proviennent de  Jacques CERINI.

2 commentaires sur “Les PAULUS de Dambach-la-Ville

  1. jmg013
    24 mars 2016

    Difficile à commenter autrement qu’en admirant le degré d’érudition atteint par vos recherches !

    J'aime

  2. histoiredefamille
    24 mars 2016

    La lecture de votre article me fait penser à l’association Agrippa association généalogique et de recherches historiques sur la famille Paulet
    http://www.agrippa.fr/
    Cordialement
    Michèle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,692 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :