Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Le gaz à Mulhouse

altenberger2

Aujourd’hui 2 Novembre, c’est officiellement la fête des morts dans la tradition chrétienne française.  Il s’agit, ni plus , ni moins, qu’une énième version d’un primitif culte des ancêtres.  Cependant, je n’ai pas rédigé ce petit billet pour honorer la mémoire d’un membre de ma famille.  C’est toute l’année que le généalogiste s’évertue à à un devoir de mémoire.  Mais alors pourquoi?

On va y venir, mais avant je vous emmène en 1827, date à laquelle, Mr Henri ALTENBERGER, un limonadier, ouvre un café portant son nom à l’angle de ce qui est alors, la rue de Riedisheim et du tout nouveau quartier. L’année suivante sur la place attenante, Charles X en personne y est reçu avec faste par le de Maire de Mulhouse¹. Ce dernier lui offre, sous une pluie battante, une magnifique calèche dont l’attelage était composé de huit chevaux. Le quartier rebaptisé alors  Charles X, recevait énormément de monde et ce café est rapidement devenu le plus fréquenté de la ville. Bien placé, le succès est au rendez-vous, voyageurs et autochtones y trouvent les principaux titres de la presse régionale. De nos jours, tous les Mulhousiens connaissent cet établissement sous la dénomination café Moll , du nom de son second propriétaire.

Ce qui est bien moins connu des mulhousiens, c’est qu’en 1837, dix ans après son ouverture,  Mr Altenberger s’offre une nouvelle technologie et sa maison devient la première à s’éclairer au Gaz².  Il s’agit alors de gaz portatif non-comprimé, ce qui sous -entend qu’il avait une citerne dans ses  locaux . Un « ballon » alimenté fréquemment par une ouverture donnant sur le mur extérieur, coté parc.  Un dispositif particulièrement dangereux.

Ce gaz élaboré par Auguste Ribot, Danré et Compagnie à partir d’huile de résine était transporté par des chevaux de l’unité de production, jusqu’à l’utilisateur final, dans un vaste récipient cylindrique  constitué d’une base en bois et d’un tissu rendu imperméable au gaz, que l’on peut facilement se visualiser en train de se gonfler et de se dégonfler au rythme des services. La société J.B. Roux et Compagnie obtient, au 10 mars de l’année suivante, une concession par la première société.  Des  conduites enterrées sont envisagées dans les principales rues de la ville, sous condition que la totalité des abonnements  équivaudrait au moins à deux becs par toise de tuyau à 5 francs le bec par mois, ce qui ne constituait pas un réel problème.

En 1839, devant ce café et à l’extrémité du jardin triangulaire fut planté un arbre de la liberté pour honorer la nomination du député François Struch en tant que commissaire départemental du gouvernement provisoire ( arbre  abattu en 1854).

En 1872, en raison de l’accroissement de la consommation de gaz,  la construction d’un nouveau gazomètre est voté.  L’utilisation du gaz se généralise.

Pendant la dernière guerre mondiale, on note que l’allumeur arrivait en bicyclette pourvu de sa petite échelle et de son  » lumignon » ….. avec lequel il allumait le brûleur des réverbères après avoir ouvert la vanne du Gaz³.

En 1956, le gaz est encore le moyen principal pour éclairer nos rues.  l’éclairage électrique n’existait que dans un tiers des rues³.

En 1962,  il y reste encore 2223 « becs de Gaz »répartis sur l’ensemble de la commune et 1692 lampadaires électriques , éclairant 55 kilomètres de rues³.

En 1980, il ne restait plus que 500 becs de Gaz , tous pourvus d’un allumage automatique et j’ignore totalement quand le dernier a disparu.

Le gaz n’a pas pour autant été effacé des mémoires mulhousiennes…

Le 26 décembre 2004, il rappelle sa dangerosité une déflagration meurtrière ressentie à des kilomètres . Dix-sept personnes sont mortes dans l’explosion d’un immeuble de quatre étages situé au 12 rue de la Martre qui s’est effondré comme un château de cartes. C’est le mauvais état des canalisations en fonte datant des années soixante, qui en serait à l’origine. La presse nationale précise alors, qu’il s’agit de l’explosion la plus meurtrière en France depuis trente ans dans un immeuble d’habitation.

J’ y ai perdu un camarade, Czeslaw Dabek,  natif de Pologne qui avait tout juste 45 ans.  Un homme gentil et droit qui par commodité ce faisait appeler César. Ce second prénom, n’étant en aucun cas l’équivalent du premier (se prononçant « Tchèssouaf »)  dont la plus ancienne mention connue, daterait du Xe siècle en Serbie.  Je l’avais rencontré dans le cadre d’une activité associative, de nombreuses années auparavant. Activités que je n’exerçais plus à cette période.  Un drame qui m’a affecté bien plus que je ne l’eusse imaginé.

Je dédie ce billet à sa mémoire et le fil conducteur est ce café cité en introduction, où je me souviens d’avoir bu un verre en sa compagnie. Une association d’idées maladroite, déplacée, avec un souvenir n’ayant rien d’exceptionnel en soi, mais qui s’impose naturellement.  Comment ne pas avoir également une pensée pour toutes les autres victimes?

Sources :
1) Journal de l’Alsace, des origines à nos jours Bernard Vogler -2004 Éditions Larousse
2) L’Express de Mulhouse 1889
3) La vie à Mulhouse -ADN 40

21 commentaires sur “Le gaz à Mulhouse

  1. Pierre Lagacé
    2 novembre 2016

    A reblogué ceci sur Nos ancêtreset a ajouté:
    Un très beau billet

    Aimé par 1 personne

  2. Pierre Lagacé
    2 novembre 2016

    Un très beau billet qui vous honore.

    Aimé par 1 personne

  3. Denise Thibault
    2 novembre 2016

    Un très beau billet et quel drame! Le gaz était un service remarquable n’ eussent été des canalisations trop usées.Merci de nous en faire votre récit en ce jour anniversaire.

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      2 novembre 2016

      La vétusté est une donnée prévisible, comme le soulignait Me Sophie Pujol, avocate des victimes: « GDF savait depuis presque quinze ans que ces canalisations présentaient un risque mais ne s’est pas donné les moyens d’appliquer sa politique de travaux au prétexte de restrictions budgétaires ».

      J'aime

  4. lapinbleu2
    2 novembre 2016

    Merci pour ce partage. Comme quoi chaque ville a son histoire. Bonne journée !!

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      2 novembre 2016

      Bondy, Dijon, Saint-Quentin, Toulouse etc.. Oui, chaque ville a son histoire et l’histoire se répète!

      Aimé par 1 personne

      • juliette
        3 novembre 2016

        oui l’histoire se répète malheureusement…il continue de tourner avec ses tragédies répétitives , ses erreurs et horreurs, et ton association d’idées n’est pas du tout déplacée mais affective Antoine .

        J'aime

  5. jmg013
    2 novembre 2016

    Intéressant !

    J'aime

    • wurtzele1
      2 novembre 2016

      Ce qui l’est encore bien plus (et politiquement incorrect) est celle du passage Altenberger à Moll…

      J'aime

  6. Georges 2679
    2 novembre 2016

    très intéressant, j’ai bien apprécié….bonne journée

    J'aime

  7. caro1959
    2 novembre 2016

    Belle histoire en souvenir d’un ami. Toujours agréable de te lire.

    Aimé par 1 personne

  8. voulaah
    3 novembre 2016

    Un billet intéressant comme d’habitude
    Merci du partage
    bisous

    Aimé par 2 people

  9. wurtzele1
    6 novembre 2016

    Merci Anita🙂

    J'aime

  10. Libre jugement
    16 novembre 2016

    Toujours aussi documenté

    Aimé par 1 personne

  11. voulaah
    18 novembre 2016

    Juste de passage pour voir tes nouvels
    Bon we
    Anita

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Stats du Site

  • 102,694 visites

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 5 654 autres abonnés

PageRank
M6R-68

Member of The Internet Defense League

Stop TTIP !
%d blogueurs aiment cette page :