Les origines païennes du Christkindele !

berchta5

Les échanges de cadeaux de cadeaux n’ont pas toujours eu lieu un 25 décembre. Une date choisie intentionnellement pour faire barrage à des fêtes païennes. Pour les chrétiens, la date de naissance de l’enfant Jésus est des plus problématiques en raisons de contradictions dans les évangiles.

Matthieu ,prétend qu’il est né  sous le règne de Hérode le Grand, peu avant qu’il ne meurt. Flavius Joseph date très précisément cet événement  à – 4 avant JC.  Luc, précise qu’il est né alors qu’un recensement romain de la Judée avait lieu à Bethléem. Grâce aux écrits de Flavius Josèphe, l’on sait qu’il s’agit de celui de Quirinius , mais la date embarrasse puisque l’on tombe en  6 après JC.  La science permet de trancher pour l’année 7 avant JC en basant ses calculs sur un phénomène astral assez rare qui se serait déroulé très précisément le 12 novembre. Une hypothèse privilégiée par un pape récent¹.

Dans un précédent billet, j’ai évoqué  la troublante similitude entre Sainte-Lucie et le Christkindele que l’on doit à la réforme.  En Alsace, rien est simple et l’histoire souvent s’ y répète.

Berchta ou Perchta est la déesse celtogermanique de l’ hiver, des forêts et de la destinée. Elle est étroitement associée, entre autres, à l’oie, un animal totem dans le folklore local. La frontière culturelle entre le Celte germanisant et le Germain celtisant est particulièrement fine dans le sud de l’Allemagne et l’Alsace.   Berchta est assimilé à Brigit, la déesse-mère de la mythologie celtique et à d’ autres Déesses germaniques telles que Frau Holle (où Holda  la bienveillante) , voire Freya que l’on retrouve également associée à la fête de Pâques.  Un lien, tout aussi évident, la lie avec la Nordique Frigg , l’épouse d’Odin. En matière de mythologie, le recyclage semble de mise.

Cycles, rythmes.., évolution.

En héritiers directs, outre le Cristkindele,  la Befana italienne est sérieusement évoquée². Punitions et récompenses dans une période maintenant définie comme les 12 jours de Noël.  Berchta tout comme la Befana distribue des récompenses non pas à Noël, mais lors de l’Épiphanie.

Elle est particulièrement active en hiver et reste associée à la Vie à la notion de propreté, à la Lumière:

  1. La vie: à l’origine déesse de fertilité, de la végétation, elle a le pouvoir de prodiguer la vie éternelle aux enfants.
  2. Propreté/pureté:  un dialectisant remarquera rapidement que Berchta en Alsacien est également le mot que l’on utilise pour désigner une brosse (bìerscht en Francique, Bürste en allemand).  La propreté est une obsession, si on ne la reçoit pas dans un lieu bien nettoyé, sa réaction est terrible: elle vous ouvre le ventre, en retire les organes qu’elle remplace par de la paille ou des pierres!  L’usage de l’Osterputz (grand nettoyage de Pâques), à la sortie de l’hiver,pourrait bien lui être attribué!
  3. Lumière: étymologiquement, son nom évoque la lumière brillante.  Quelle que soit sa représentation, on y trouve de la lumière autour des cheveux.  Elle est le plus souvent décrite comme très belle.

Berchta accueille les petits enfants défunts et les conduit dans son jardin où elle prend soin d’eux, les protège et les nourrit. Une particularité qui ne devrait pas être étrangère à  la persistance de sa notoriété.  Là, où le christianisme refusait l’entrée au paradis des enfants qui n’eurent pas le temps d’êtres baptisés quand la mort les a fauchés, il leur restait cet espoir d’un passé si vivant, qu’il a survécu à la censure chrétienne.  Un problème de fond qui sera contourné par l’église avec la création des sanctuaires à répit  (un thème qui fera probablement l’objet d’un billet sur une anecdote familiale du côté de ma branche Keller) et l’ondoiement par les Sages-Femmes.

En France, cette déesse est à l’origine du prénom Berthe et ses dérivés.

Sources:

  1. L’enfance de Jésus -Eds Flammarion, 2012 {ISBN 2081295776, 9782081295773}– par Benoît XVI 
  2. Les contes de Perrault et les récits parallèles: leurs origines (coutumes primitives et liturgies populaires) -Eds Nourry, 1923 par Pierre Saintyves
  • Wikipedia FR, DE

 

Berchta dans la littérature:

  • Les Cigognes savaient  -Presses de la Cité 2007 {ISBN 9782258070318} par Elise Ficher

____________________

Nota: dans cette vidéo, le prêcheur dont parle l’historien est Hans Geiler.
Publicités

14 réflexions sur “Les origines païennes du Christkindele !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s