Elsasser Wurtzle

Généalogie, histoire & chronique familiale

Ce français étrange que parlent les Alsaciens!

classe00Une fois n’est pas coutume, voici un « article » tout en légèreté sur un sujet qui s’annonce bien gras. D’accord, l’ elsasserdietsch n’est pas la langue la plus sexy de France, mais elle a le mérite d’être facilement reconnaissable. Pas sexy, mais drôle et parfois grivoise.

Quand vous entendez un Alsacien vous réclamer des solives,  il ne s’agit probablement pas d’éléments de charpente, mais peut-être  plus simplement, de drupes.

Vous avez entendu qu’il recherche des sommes pour terminer le chantier? Cela peut aussi représenter une main-d’oeuvre supplémentaire. Il s’est exclamé fièrement d’avoir déniché une belle chatte en se promenant en ville?  Il s’agit peut-être d’une sorte de vase.  

Si vous l’entendez commander des pierres, elles auront sans doute de la mousse sur le dessus et s’il se propose d’offrir un magnifique Palais à sa femme, il y a de très fortes probabilités qu’ingrate, elle se vexe!

Quand il dit qu’il va prendre un bain, on lui rétorque qu’une baguette suffira…

Bref, étant Alsacien, je reste une caricature de moi-même.  Je pense être tout à fait capable de parler pendant des heures de mes ongles, à grand renfort de détails, mais ne regardez pas mes mains.  Il s’agit, bien évidemment, des frères de mon père et il y a des mots que l’on utilise en généalogie que je ne prononcerai jamais. De cujus est de ceux-là!

De la même manière, je bois mon café dans un joli Mug, surtout afin de ne pas avoir à parler de mon beau bol.

On comprend, pourquoi il y eut tant d’Alsaciens honteux qui avaient peur de se faire chasser… euh jaser!

De la même manière, si vous trouvez sur ce blog d’énigmatiques tournures de phrases (et il y en a) comme par exemple: « je vais sur Mulhouse »;  « j’ai laissé faire un mur »;  » j’attends sur le bus »;  tu reçois quel âge ?; je sais pas c’est qui?; je te le donne avec »; je ferme la lumière., il n’y a aucune erreur! Il s’agit bien d’une spécificité locale due à la langue maternelle. Les phrases sont alors construites sur l’articulation des mots en dialecte.  Ainsi « je vais sur Mulhouse » est la transposition de « Er Geh uf Milhüsa »!

Il existe également des mots qui sonnent français et qui ne sont utilisés que dans notre « Dreyeckland » et des mots qui paraissent dialectaux, mais qui sont français. Comme le juron « numdebibb », qui n’est que la prononciation fastidieuse de « Nom d’une pipe », il en va de même pour « numdedia » pour nom de Dieu!

Plus compliqué, nos enfants ne font pas l’école buissonnière, ils bleutent (de l’allemand « blau machen »).

L’Alsacien ne massacre pas simplement le français, mais également le dialecte en inventant de nouveaux verbes, comme « schangiera » pour changer, « bougiera » pour bouger etc.

On reconnaît aux Alsaciens un certain don pour l’art de la table. Ainsi,  on se nourrit de gendarmes et de Chinois sans que pour autant, l’on puisse nous qualifier d’anthropophages, même si je dois le confesser,  certaines recherches laissent planer un doute. On peut également dire que  ce matin on a préféré enfiler une finette qui est en fait un Marcel et ce Marcel, un débardeur et puisqu’il ne s’agit pas d’un métier.., il n’y a pas de gène.

On se sèche les cheveux avec un foehn, et rien qu’en prononçant ce mot on sent déjà l’air se mettre en mouvement. Mieux vaut alors, ne pas avoir un nouveau dentier, afin
d’éviter de rajouter la pluie au vent!salut-vulcain-signe-geek

Pour clôturer ce blabla, il me vient à l’esprit la formule d’ un célèbre scientifique alsacien, le docteur Speck qui a côtoyé les non moins célèbres Katia et Maurice Kraft: Lànge Läwe & Wohlstànd (longue vie & prospérité et en Vulcain: Dif tor heh smusma)!  Un grand merci à Étienne qui en lisant,  les Barxell d’Argentine, a trouvé des perles du genre. Il m’a indirectement inspiré ce billet.

Stras-Trek

Devinette

Mr et Mme Tuciel ont cinq enfants. Comment s’appellent-ils ?

¡ ɐɹpuɐS ʇǝ ǝpᴉpuɐƆ ‘lǝoN ‘ɐqɐq ‘ʎʇʇǝq : ǝsuodǝɹ

Bonus

________________________∇_______________________

Sources et ressources

Publicités

À propos de wurtzele1

Généalogiste amateur intéressé par l'histoire de l’Alsace et des alsaciens , qui par le biais de son blog, cherche à interpeller des cousins qui s'ignorent :-)

22 commentaires sur “Ce français étrange que parlent les Alsaciens!

  1. alsaciae
    3 avril 2017

    bravo ! ! !

    Aimé par 1 personne

  2. Eric Riesling
    3 avril 2017

    Merci je me suis ri bossu en lissant tout ça ! J’ai reçu la chance de le lire à un moment ou chustement charrivais pas à dormir. Pon chi vais , et fais attention ça tire ferme la tirette !
    Éric dans le parrain.

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      3 avril 2017

      Heureux de t’ avoir fait rire 🙂

      J'aime

    • Robert Lenhardt
      3 avril 2017

      Avant de vous endormir, n’oubliez pas de mettre le réveil debout, sinon vous allez recevoir des problèmes.

      Aimé par 1 personne

      • wurtzele1
        3 avril 2017

        Oui, et bien fermer la fenêtre pour éviter que ca tire! 😀

        J'aime

  3. rollandstgelais
    3 avril 2017

    Vraiment intéressant !

    Aimé par 1 personne

  4. L'Ornitho
    3 avril 2017

    Cocasse, et tellement « terroir » 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. carnetsparesseux
    3 avril 2017

    Le beau du français de France (prétendument pur depuis au moins tant et tant, voire un peu plus pour les plus puritains), c’est qu’il est rempli de mots vivants et sonnant qui ne se préoccupent pas de la bonne grammaire.
    En limousin, on débauche tous les jours après le boulot 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. juliette
    3 avril 2017

    j’aime bien les dialectes et essayer de comprendre !
    bleuter en vieux français faire le bleu
    en dialecte Vénitien un sèche cheveux est un  » fon » ça vient aussi de ce vent qui souffle en autriche !
    bref un article léger et marrant
    ps : je n’arrive pas à lire la réponse de la devinette

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      3 avril 2017

      Pour la réponse, comme c’est écrit à l’envers, il suffit de prendre le chemin d’un bon torticolis.., où retourner l’écran! Maintenant, il faut que je termine de recoler les touches de mon clavier à l’endroit.. ca prend un temps fou. 😀

      Aimé par 1 personne

  7. R. E. Kronenberger
    3 avril 2017

     » Er geht uff Milhüsa !  » … da Milhüsa im Ower-Land oder OwerElsass esch, geht man ruff … oder uff Milhüsa … un die in Milhüsa gehn runter noch Strossburi altso ins Unter Elsass.

    Aimé par 1 personne

  8. wurtzele1
    3 avril 2017

    ..Milhüsa em Ower Lànd. Do wu àlli d’lit sàga: « s’esch’s egàl wenn d’r Strosburger in d’r Rhii brùntze »! 🙂

    J'aime

    • René Wicky
      6 avril 2017

      Milhüser Waggis exilé sur les bords de la Méditerranée (je sais, y a pire!) je régale souvent mes amis d’une charade (au dessert après la choucroute): Mon premier est un serpent constricteur, mon deuxième couvre les toits (alsaciens en particulier), mon tout se trouve exclusivement dans les stations services alsaciennes.
      Le python-tuile…

      J'aime

  9. Passionnant ! Je l’ai partagé sur mon Pinterest

    Aimé par 1 personne

  10. Elisa
    4 avril 2017

    Très drôle, merci pour ce partage 🙂

    Aimé par 1 personne

  11. Il est intéressant de constater que quelques expressions alsaciennes sont fort semblables à celles du français de Belgique : je te le donne avec; je ferme la lumière; je vais sur… Sans doute l’influence commune d’une langue germanique toute proche (en l’occurrence le flamand en ce qui concerne les Belges). Quant à « foehn », je le rapproche personnellement de « fan », qui est un ventilateur en anglais, de même que « mug », qui désigne dans cette même langue une grande tasse.
    Excellent et intéressant article en tous cas !

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      7 avril 2017

      Merci beaucoup! Le « mug » n’entre pas dans le vocabulaire traditionnel, il est cité pour souligner le « beau bol ».

      J'aime

  12. Robert Lenhardt
    6 avril 2017

    Pour ce qui est du « foehn », je pense qu’il s’agit plutôt très clairement une référence au vent du même nom:
    Le foehn est à l’origine un vent sec et chaud de secteur sud qui souffle en général en automne et à la fin de l’hiver, début du printemps, sur le versant nord des Alpes en Suisse et en Autriche. Le nom foehn est depuis utilisé pour désigner tous les vents secs et chauds issus de l’effet de foehn dans les montagnes. Ainsi dans le Tessin le vent du nord est appelé par extension fœhn du nord (ou favonio en italien).

    Aimé par 1 personne

    • wurtzele1
      7 avril 2017

      Pour le foehn, vous avez raison. À ce titre, j’avais fait un lien vers la définition Wiki. D’ailleurs, tous les mots en couleur dorée sont des liens cliquables.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 avril 2017 par dans Humour, et est taguée , , , , , , , , .

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :